Incendie de l’usine de traitement des eaux à Achères Pollution de la Seine par le SIAAP - mise à jour 10 juillet 2019

source photo : Le Parisien 4 juillet 2019

Mercredi 3 juillet vers 16h45, un feu s’est déclaré au niveau du local de stockage de chlorure ferrique du bâtiment de clarifloculation (opérations regroupant la floculation, la décantation et l’épaississement des boues) de l’usine Seine Aval (Achères) exploitée par le SIAAP. Le nuage de fumée d’un noir intense, a été visible depuis les tours de la Défense et a été déclaré inoffensif par le préfet. Depuis cet événement et malgré les déclarations du SIAAP qui gère le site, les informations à destination de la population conflanaise restent minces et sujettes à discussion.

Le chlorure ferrique également appelé perchlorure de fer est toxique et hautement corrosif. Sa dissolution dans l’eau s’accompagne d’un important dégagement de chaleur et de la formation de vapeurs corrosives de chlorure d’hydrogène (acide chlorhydrique).
À forte température (au delà de 200°C), il se transforme en chlorure ferreux et en dichlore. Le chlorure ferreux est corrosif et hautement toxique. Le dichlore provoque une odeur suffocante très désagréable et est extrêmement toxique puisque mélangé à l’eau ou à l’humidité des muqueuses et des poumons, il attaque les tissus.

Fiche de données de sécurité du chlorure ferreux
Fiche toxicologique du chlorure ferrique

Depuis, une quantité impressionnante de poissons sont morts (plusieurs tonnes d’après BFMtv) qui remontent à la surface.


L’Assemblée Citoyenne est constituée de Conflanais souhaitant remettre le citoyen au cœur des préoccupations de la ville et préserver son patrimoine culturel et environnemental. La situation est donc de notre point de vue très préoccupante et nécessite une information précise et une parole vraie.

Afin de répondre aux attentes légitimes des habitants d’être informé sur les risques pour l’environnement mais également pour la santé; nous nous proposons de faire le relais des informations à disposition et d’agir auprès des pouvoirs publics pour obtenir des réponses claires et fiables.

C’est pourquoi vous trouverez sur le site de l’assemblée citoyenne des informations mises à jour sur cette situation.

Mise à jour le 7 juillet à 23h00

Ce jour, le 7 juillet vers 20h30, en recherchant sur les quais l’arrêté pris par Laurent Brosse suite à la demande de la préfecture (selon une information parue dans la presse), portant sur “l’interdiction des baignades, de la pêche et de tous les sports et activités nautiques sur la Seine du 7 au 31 juillet inclus“, il n’est affiché qu’à un seul endroit (au niveau de la rue des Martyrs) sur un poteau, et encore le verso n’est pas visible (articles 3, 4 et 5 de l’arrêté) :

Il est inquiétant que la municipalité n’informe pas plus la population, et spécifiquement les habitants des bateaux, des risques sanitaires que représente cette pollution. (le 8 juillet, 5 jours après l’accident, aucune information sur le site de la mairie sur les pages principales)

Mise à jour le 7 juillet à 23h30

Le lundi 8 juillet 2019 à 16h, le Préfet des Yvelines présidera une réunion d’information à la sous-préfecture de Saint-Germain-en-Laye, avec Jacques Olivier, Directeur Général du SIAAP, un représentant de la Direction Régionale et interdépartementale de l’Environnement et de l’Énergie (DRIEE) en présence des élus (maires, parlementaires, conseillers départementaux) des Yvelines et du Val-d’Oise et des associations.
(source : préfecture des Yvelines)

Mise à jour le 8 juillet à 9h30

Mise à jour le 8 juillet à 12h30

Le 8 juillet tweet de Laurent Brosse :

à ce jour (8 juillet 2019 12h20) rien sur le site de la mairie :

Un seul arrêté affiché sur les quais (vu le 07 juillet 2019 vers 20h30, voir plus haut)
Le manque d’informations de la part du SIAAP est effectivement à dénoncer, mais également celui de la mairie vis à vis des habitants.

Mise à jour le 8 juillet à 21h05

Sur le site de la mairie de Conflans Sainte Honorine, à cette heure-ci (21h05 le 8 juillet, 5 jours après l’accident) toujours pas de communiqué :
c’est toujours “Bienvenue dans la capitale de la batellerie”
Sur le site de la mairie de Maisons Laffitte par contre, l’information est succincte, mais elle a le mérite d’être en 1ère page :

Mise à jour le 9 juillet à 14h45

Sur le site de la mairie de Conflans Sainte Honorine, à cette heure-ci (14h45 le 9 juillet, 6 jours après l’accident) toujours pas de communiqué :
c’est toujours “Bienvenue dans la capitale de la batellerie”, et pas d’information suite à la réunion qui a eu lieu hier en sous préfecture de Saint Germain en Laye, avec Jacques Olivier (le directeur du SIAAP), les maires des communes concernés, dont Laurent Brosse, maire de Conflans.
Mais Laurent Brosse à déclaré dans la presse (mais pas sur le site de la mairie) que « … Trois incidents majeurs en moins de deux ans, c’est tout aussi inédit qu’inquiétant … »
Il est nécessaire que les Conflanais (et plus spécifiquement les habitants des bateaux) soient informés sur l’accident en 1ère page du site de la mairie, juste avant celle sur les “scènes d’été” par exemple.

Mise à jour le 10 juillet à 15h30

Arrêté préfectoral prescrivant des mesures d’urgence au SIAAP

A noter qu’en dernière page de l’arrêté, dans la partie “13 – Mesures de publicité”, il est indiqué qu’une copie de cet arrêté sera déposé aux mairies de Achères et de Saint Germain en Laye, mais il n’est pas question de Conflans Sainte Honorine.

Est-ce que le maire de notre commune a demandé à être destinataire également de cet arrêté ?

mars

2 commentaires

  1. On peut ajouter que c’est le troisième incendie depuis 2018 et que la préfecture a indiqué, elle, “s’interroger” sur ces incendies à répétition, toujours selon BFMtv.

    Sous ce lien, une présentation du SIAPP qui n’incite pas à la confiance:
    http://www.eauxglacees.com/SIAAP-gigantesque-incendie-a-la

    Et cet autre très long article qui retrace l’histoire du SIAPP, pas vraiment rassurant non plus…
    https://blog.mondediplo.net/2018-03-13-Eaux-usees-d-Ile-de-France-un-scandale-exemplaire

  2. Les riverains des quais qui promènent leurs chiens veulent aussi savoir ce qu il y a dans l eau et le niveau de toxicité.
    Des prélèvements ont il été interprétés de façon à ce qu ils soient compréhensibles par tous.
    Un monsieur à laisser boire ses 3 chiens hier,ils ont eu une dyarree…

Publier un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*